Je réserve Mon compte
Réserver
Je réserve
du
au

Dans les Landes, découvrez ces sites méconnus classés au patrimoine mondial de l'UNESCO

Nous connaissons tous les Landes pour ses longues plages, son immense forêt de pins et sa gastronomie festive. Mais savez-vous que notre belle région recèle des trésors encore plus incroyables ? Voici quatre sites souvent méconnus et pourtant inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Le clocher-porche de Mimizan

Sur la voie du littoral vers Saint-Jacques-de-Compostelle, au nord des Landes, le petit village de Mimizan est connu pour son portail monumental, dernier vestige d'un important prieuré bénédictin du XIIe siècle.

Face à vous, l'un des plus beaux ensembles de sculptures médiévales du sud-ouest de la France, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2000, au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Le tympan, en forme de croissant, représente l'Adoration des Mages. Au-dessus du tympan, une riche statuaire en bois polychrome du XIIIe siècle représente le Christ entouré de ses apôtres, avec la plus ancienne représentation de saint Jacques le Majeur en habit de pèlerin. Au-dessus, des peintures murales, plus tardives, racontent la Passion du Christ.

L'abbaye de Saint-Sever

Près de Mont-de-Marsan, au coeur de la Gascogne, Saint-Sever doit sa réputation à sa magnifique abbaye bénédictine fondée en 988 par le duc de Gascogne Guillaume Sanche (alias Guilhem Sants).

Classée sur la liste de l'UNESCO depuis 1998, l'église abbatiale impressionne par sa taille : 71 mètres de long et 35 mètres de large, des dimensions comparables à Notre-Dame-de-Paris. L'abbatiale possède un des plus beaux chevets à sept absides échelonnées, que l'on peut parfaitement admirer de la place de Verdun. Seules deux églises en France ont conservé cette forme. Le tympan nord figure parmi les premiers tympans sculptés de l'art roman. Autres trésors de l'abbatiale : les 150 chapiteaux gallo-romains, romans ou corinthiens qui relient colonnes et arcs de voûte. Les plus beaux sont des chapiteaux polychromes à décor de lions, datés du XIe siècle.

L'église Sainte-Quitterie à Aire-sur-l'Adour

Entre l'Adour et le coteau de Chalosse, Aire-sur-l'Adour est une étape majeure sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Au Moyen-âge, les pèlerins s'y arrêtaient pour être nourris, soignés et réconfortés.

Inscrite au Patrimoine mondial de l'Humanité par l'UNESCO en 1998, l'église Saint Pierre du Mas, dite de Sainte Quitterie (Patronne de la Gascogne), se dresse sur la colline au sud de la ville, à l'emplacement d'un ancien temple romain. Sa crypte renferme le sarcophage de Sainte Quitterie, une jeune princesse wisigothe qui fut décapitée au Ve siècle pour avoir embrassé la foi chrétienne. Le tombeau est orné de sculptures représentant des scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament. Un balisage au sol guide les pèlerins dans la ville basse jusqu'à l'église, puis sur les berges aménagées de l'Adour. Plus d'infos : https://www.aire-sur-adour.fr

L'abbaye de Sorde

Aux portes du Béarn et du Pays basque, au bord du Gave d'Oloron, Sorde-l'Abbaye est célèbre pour son abbaye bénédictine. Étape jacquaire sur la Via Turonensis (voie de Tours), la bastide fut édifiée à la fin du XIIIe siècle, défendue par une épaisse muraille.

Fondée par des moines bénédictins au Xe siècle, l'église Saint-Jean est le plus bel exemple d'art roman des Landes, classée sur la liste du patrimoine mondial depuis 1998. Le tympan sculpté, les chapiteaux historiés et les mosaïques romanes laissent deviner la splendeur passée de cette abbaye des Landes. Il vous faudra aussi découvrir le cryptoportique et ses granges batelières, une galerie souterraine de 70 m de long, unique en France, qui servait jadis à conserver les denrées périssables, mais aussi de lieu de promenade couverte aux heures les plus chaudes. Plus d'infos : https://www.abbaye-sorde.fr/

photo@ Jean-Maurice Poissonnier, cc by-sa 4.0, wikimedia (clocher-porche de Mimizan, tympan

jeudi 17/11/2022 - 16:55:00
Cet article vous a plu ? Partagez-le !